La Haute Cour de Bombay a demandé à l’organe civique de mettre en œuvre des mesures de précaution au milieu de la flambée de Covid. (Déposer)

Bombay :

La Haute Cour de Bombay a déclaré aujourd’hui que la Brihanmumbai Municipal Corporation (BMC) ne doit négliger aucun effort pour garantir que les habitants de la métropole restent à l’abri du nombre croissant de cas causés par la nouvelle variante Omicron de COVID-19.

Un banc du juge en chef Dipankar Datta et du juge MS Karnik a ordonné au BMC de mettre en œuvre des mesures de précaution ainsi que des directives émises par le gouvernement du Maharashtra pour gérer les ressources de santé liées au COVID telles que l’approvisionnement en oxygène, les lits d’hôpitaux, les médicaments essentiels, etc.

« Nous espérons et espérons que le BMC ne négligera aucun effort pour garantir que la santé du grand public ne soit pas compromise en raison de l’émergence et de la propagation d’Omicron », a déclaré la magistrature lors de l’audition d’un litige d’intérêt public déposé l’année dernière demandant des instructions au BMC et le gouvernement du Maharashtra sur la gestion des ressources de santé liées au COVID-19.

L’avocat et avocat principal de BMC, Anil Sakhre, a déclaré à la magistrature que l’organisme civique était suffisamment préparé pour faire face à la situation actuelle, et a soumis un affidavit détaillant la disponibilité des lits d’hôpitaux, l’approvisionnement en oxygène ainsi que les vaccins administrés jusqu’à présent.

Selon l’affidavit, au cours des trois dernières semaines, alors que le nombre de patients contractant COVID-19, y compris la variante Omicron, avait augmenté, le nombre de ceux nécessitant une hospitalisation ou des soins intensifs était « minime ». Selon l’affidavit, la ville a enregistré 1 17 437 cas actifs de COVID-19, dont 7 432 patients étaient hospitalisés, 814 nécessitant une admission en soins intensifs et seulement 3 % du total des cas nécessitant des lits à oxygène.

Le BMC a déclaré à la Haute Cour que 1 00 31 137 personnes de plus de 18 ans ont reçu au moins la première dose du vaccin, tandis que 82 76 199 sont entièrement vaccinées.

Le BMC a déclaré qu’il prévoyait de vacciner 6 12 461 personnes dans le groupe d’âge des 15 à 18 ans, et la première dose a été administrée à 65 289 adolescents de ce segment, soit environ 11% de la population cible.

Le tribunal entendra davantage le PIL la semaine prochaine.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est publiée à partir d’un flux syndiqué.)



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *