PARIS – Raise Investissement est entré en négociations exclusives pour prendre une participation minoritaire dans Blissim, 1er abonnement beauté en France.

La part spécifique discutée n’a pas été divulguée, mais les groupes ont déclaré conjointement dans un communiqué lundi que les fonds levés seraient utilisés pour soutenir la croissance de Blissim, et en particulier son déploiement sur de nouveaux marchés géographiques.

Raise Investissement, qui est la branche midcap du Groupe Raise, discute avec les actionnaires de Blissim d’une prise de participation minoritaire aux côtés du management de la société, Otium Capital et Trocadero Capital Partners, actionnaires de la société depuis deux ans.

L’entrée de Raise au capital de Blissim s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle opération de LBO impliquant le pool bancaire existant, dont LCL, Crédit du Nord et Arkéa.

Blissim se targue d’être le premier éditeur indépendant de produits de beauté en ligne en France. Quentin Reygrobellet et ses associés ont cofondé JolieBox en 2011. Il s’agissait d’une entreprise de beauté qui commercialisait des coffrets de beauté et du commerce électronique, et a été rachetée par Birchbox environ un an et demi après sa création.

Pendant six ans, Reygrobellet et son équipe ont ensuite développé l’activité européenne de Birchbox, et en décembre 2019, ils ont découpé la structure française de Birchbox à ses propriétaires américains. Depuis lors, cette entreprise a fonctionné de manière indépendante et a été rebaptisée Blissim en octobre 2020.

Aujourd’hui, Blissim génère environ 50 millions d’euros de ventes annuelles, qui augmentent chaque année d’environ 25 %. L’entreprise, avec des ventes réparties à 60 % sur les boîtes et à 40 % sur le commerce électronique, affiche des gains de profit à deux chiffres.

Blissim compte environ 230 000 abonnés, qui paient 13,90 euros par mois, et 1,2 million de clients à travers toutes ses activités, qui comprennent également des corners et un studio de marque. Le service travaille avec plus de 300 labels cosmétiques, dont des exclusivités et des éditions limitées.

Chez Blissim, les données sont recueillies auprès des clients, puis analysées. En 2020, la société a lancé Analytics by Blissim, une plateforme d’analyse de données pour examiner les performances et les tendances des produits pour ses partenaires.

Les données sont d’abord utilisées pour envoyer la bonne box à la bonne personne (Blissim sort 50 à 100 types de box chaque mois), et le bon message à la bonne personne, selon les dirigeants.

Les cofondateurs Reygrobellet et Martin Ballas resteront les principaux actionnaires de Blissim. Otium Capital, qui a accompagné les dirigeants dans le carve-out de l’entreprise, réinvestit également dans cette opération financière.

« Nous sommes convaincus que le groupe a un potentiel de développement incroyable, notamment à l’international », a déclaré Mathieu Blanc, co-responsable de Raise Investissement, dans un communiqué.

« Cet investissement nous aidera à poursuivre notre ambition de faire de Blissim l’une des principales destinations beauté en France et en Europe », a déclaré Reygrobellet.

Pour en savoir plus, consultez :

Les dirigeants de Blissim lancent le laboratoire de produits Beauty Story

Birchbox a été racheté par une entreprise de soins de santé

Clarins Lancement Abonnement ; Coffrets





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *